Et si tout était gratuit ?

Et si tout était gratuit ?

Dernièrement, j’ai eu l’occasion d’aller faire un tour dans la grande région de Montréal. À cause du confinement du printemps et des barrières qui isolaient ma région, cela faisait trois mois que je n’avais pas vu en personne mes amis de la métropole. Je les ai donc retrouvés avec bonheur, notamment mon ami Daniel, avec qui j’ai rattrapé le temps perdu.

D’ailleurs, nous avons tellement aimé nos discussions que nous avons réalisé deux vidéos pour vous en faire bénéficier. N’est-ce pas merveilleux ? Vous pouvez les visionner en cliquant sur les liens ci-dessous. (Elles sont gratuites, en plus !)

Entrevue (partie 1) https://youtu.be/mmacnFVeDYY
Entrevue (partie 2) https://youtu.be/w1iIHvF3Gv8

En jasant avec ce copain, je me suis souvenu que, plus jeune, j’avais eu des idées intéressantes pour élaborer un nouveau modèle économique, voire un nouveau modèle de vie. Un modèle, plus pertinent que jamais, qui pourrait changer toute notre société de façon permanente et positive.

La prémisse de ce modèle : tout est gratuit !

Bon, je vous entends rire d’ici. Vous pensez que je suis raide dingue, c’est ça ? Vous pensez que la gratuité est une utopie ? Vous croyez que si tout est gratuit, les gens abuseront, accumuleront à outrance, gaspilleront à l’excès ? Vous avez sûrement raison. Mais laissez-moi quand même vous expliquer mon raisonnement et vous convaincre que ce modèle est plus que parfait.

Les marginaux au pouvoir !

Je l’explique très bien dans les vidéos présentées précédemment : le niveau de conscience des gens augmente de plus en plus et, surtout, de plus en plus vite. Observez seulement ce qui se passe dans le domaine de l’environnement. En quelques années à peine, notre société a banni les sacs de plastique et les bouteilles d’eau. Nous refusons maintenant tout compromis qui nuirait à un environnement sain, alors qu’hier encore nous jetions des ordures par les fenêtres de nos voitures. La jeune militante Greta Thunberg, soutenue par les millénariaux, a lancé une vague puissante de contestation des modèles existants.

En isolant les individus, qui ont eu plus de temps pour réfléchir et apprendre sur eux-mêmes, la crise de la COVID-19 a accéléré cette prise de conscience globale du monde dans lequel on vit.

Avant la pandémie, les gens spirituels étaient perçus comme les marginaux de notre société. Je vous gage 1 000 000 $ que les rôles s’inverseront bientôt. Une fois que la crainte de la maladie sera partie, nous formerons la majorité. Puisque nous élirons les politiciens, nous pourrons décider des orientations de la société et amorcer une petite révolution. Contrairement à plusieurs, je ne crois pas que ces changements seront brutaux. Même s’ils bouleverseront radicalement notre façon de voir la vie, ils se mettront en place en douceur et dans l’harmonie.

Les personnes à la spiritualité élevée placent leur bien-être au sommet de leur priorité. Quand tu es bien avec toi-même, tu es heureux et tu vis d’amour et d’eau fraîche (non embouteillée !). Tu n’as pas le goût de commettre des crimes, de nourrir la haine, de détruire l’environnement, de faire la guerre, de gaspiller, d’accumuler, etc.

Avec un niveau de conscience supérieur, nous ne jalouserons plus nos voisins et poserons les actions justes pour être heureux. C’est quand on vit dans le regard des autres qu’on piétine notre essence profonde et qu’on pose des actions incohérentes avec elle.

Le bonheur fait l’argent (et non l’inverse !)

Bien sûr, avant que la majorité soit rendue là et ait atteint ce niveau de béatitude, cela prendra encore quelques années. Mais j’en reviens à mon modèle économique. Pour que la gratuité fonctionne, tout le monde devra être rendu à la même place, sur la même case du jeu.

Daniel et moi sommes formels sur un point : un système de transition s’imposera avant que tout devienne gratuit. Mais lequel ? Après quelques heures de réflexion, nous avons enfin trouvé. Eurêka !

Même si nous en parlons brièvement dans nos vidéos et que nous sommes plus qu’excités de vous la dévoiler, nous avons besoin de peaufiner notre idée avant de vous la présenter en détail.

Je peux seulement vous dire que ce système utilisera la plus récente technologie pour qu’on puisse payer nos factures, tout en nous permettant de donner et de recevoir.

Pour t’épanouir dans ce modèle, la seule chose qui t’importera, c’est de t’organiser pour tendre vers le bonheur et devenir un meilleur être humain. Plus tu seras gentil, plus tu gagneras d’argent.

Non, mais ça ne serait pas le paradis sur Terre ? Gagner sa vie en propageant le bonheur ?

Avec un pareil système, les meilleurs êtres humains jouiront de la plus grosse fortune. Ceux qui exploitent les autres et alimentent les mauvais sentiments ne recevront rien. Grâce à la magie de ce système, tout le monde voudra s’améliorer, être heureux et devenir une bonne personne. Le niveau de conscience augmentera de façon incroyable.

Si tout le monde aspire à devenir un bon humain, qu’arrivera-t-il ? Je vous le donne en mille ! Ciao, le crime ! Bye-bye, le gaspillage ! Adieu, le négatif ! Il ne restera que le bonheur. Le parfait bonheur !

Et le travail dans tout cela ? Si rien n’a de valeur financière, pourquoi travaillerions-nous ? Pour passer le temps, imaginez-vous ! Dans ce monde idéal, nous travaillerons pour les bonnes raisons. Pas pour gagner notre vie, mais pour accomplir des tâches essentielles à la vie.

Croyez-moi : j’ai trouvé la solution à un monde parfait !

Je vous reviens bientôt là-dessus…

En attendant, essayez donc d’être heureux. Tout d’un coup que ça vous rendrait plus riche…

 

Hugo Dubé

Hugodube.ca

One Review

Répondre à Eric Tadros Annuler la réponse

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *