La vie te parle en expériences

La vie est une enfilade d’événements, parfois positifs, parfois négatifs. On peut la voir comme une longue course de fond, pendant laquelle on avance tantôt avec un vent de dos, avant de devoir enjamber des haies, gravir des côtes et contourner des racines, sans tomber. Jogger sur le plat, sous le soleil, ça va bien. C’est facile. Quand on arrive au pied d’une pente abrupte sous une pluie torrentielle, par contre, on a un peu moins envie de siffloter et de sourire aux oiseaux.

C’est la vie. On ne peut rien y changer. On ne peut pas toujours trotter mollo. Ça ne peut pas toujours bien aller… Alors, quand on essaie d’avancer à contre-courant, que l’on traverse une mauvaise passe ou que l’on fonce carrément dans un mur, que peut-on faire ?

On peut tous choisir de ruminer OU choisir de grandir… Comme j’aime si bien le répéter, le but de la vie n’est pas de finir vieux et riche. Même si, en toute sincérité, je te le souhaite ! Le vrai but de la vie est d’être HEUREUX.

Ensuite, chacun a sa propre définition du bonheur, et c’est parfait comme ça ! Peu importe ta version du bonheur, ton existence te sert à vivre des expériences qui te permettent de créer ton propre ADN du bonheur.

Ce qui m’amène à te parler de cet humain sédentaire… Cet humain, que tu connais sûrement. Celui qui, bien au chaud dans ses pantoufles, refait exactement les mêmes choses, dans les mêmes conditions, jour après jour… En l’observant, tu te demandes sans doute : est-il vraiment heureux ? Avec cette sécurité qui le protège, a-t-il l’impression de vivre pleinement ? Est-il comblé ? Est-ce que la PEUR le guette tellement qu’elle l’empêche de vivre ses expériences ?

 

Si tu es comme moi, tu le crois quand il te dit être heureux, mais tu en doutes fortement. Puisque pour toi, être heureux, c’est aussi de prendre le pari d’une vie parsemée d’une grande variété d’expériences — des bonnes et des moins bonnes —, afin de te rappeler qui tu es, dans la réalisation de TON BONHEUR. Ce choix de vie, qui te permet d’évoluer constamment, favorise tes apprentissages et te sort de ta zone de confort. Par contre, on a beau accepter ce principe et plonger dans une panoplie de situations, encore faut-il saisir le but de nos épreuves et de nos expériences.

Il est normal de se poser des questions. Par exemple :

Pourquoi la vie (ou l’Univers, l’énergie ou Dieu, selon tes croyances) me met-elle au défi ?

Peut-être est-ce pour t’éclairer sur qui tu es ou n’es pas…

Comment expliquer que je répète les mêmes patterns plusieurs fois ?

Par ces patterns répétitifs, la vie essaie de t’envoyer un message d’apprentissage.

Tu as le choix de devenir un premier de classe et de comprendre ses messages du premier coup OU de doubler tes cours à plusieurs reprises en tombant dans les mêmes pièges amoureux, professionnels, etc. En résumé, tu as le choix de comprendre dans la sagesse et la douceur ou dans la souffrance et la douleur.

La vie te parle dans la langue des expériences. Tout simplement parce que cette langue est puissante ! Combien de mots devrait-on utiliser pour expliquer ce qu’une seule situation peut te faire comprendre ? La vie n’a pas besoin de mots; seulement en quelques secondes, une expérience résume tout. Il faut seulement écouter les signes qu’elle disperse.

Pour conclure, je t’invite à faire l’exercice suivant :

  1. Réfléchis à une situation fâcheuse qui t’est arrivée dernièrement.
  2. Essaie d’interpréter ce que la vie voulait te dire. Quel message voulait-elle te passer ?

Tu y verras plus clair et digéreras cette épreuve avec plus de sérénité.

Penses-y, si la vie était toujours facile, plate et prévisible, elle ne nous apprendrait absolument rien ! Alors, savoure LA VIE, qui s’exprime en expériences, et aie de belles discussions avec elle.

Hugo Dubé

Hugodube.ca

One Review

Laisser un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *