( Vidéo résumé | Blogue – Comment déléguer ? )

Je le constate dans mon entreprise et dans mon entourage : les gens ont de la difficulté à déléguer. Ils se sentent inconfortables. Ils trouvent ça compliqué.

J’ai moi-même longtemps eu ce problème. Par la force des choses, la vie m’a enseigné que non seulement c’était nuisible pour moi, mais que ce l’était encore plus pour mes employés et collègues. Aujourd’hui, je suis un expert dans l’art de la délégation. Je pourrais même vous parler de ses bienfaits pendant des heures ! (À moins que je demande à quelqu’un de le faire à ma place… ?)

Dans cet article, je vous partagerai mes techniques infaillibles pour parvenir à passer la rondelle sans remords. Mais avant de débuter, j’ai un petit avertissement pour certains de mes employés : suivez mes conseils, mais pas avec moi ! (Je rigole !)

Pourquoi avons-nous de la difficulté à déléguer ?

La raison est simple : nous avons la chienne !

Nous avons peur…

  • du résultat, qui ne sera peut-être pas à notre goût ;
  • des conséquences, si ce n’est pas fait comme il le faut ;
  • de ce que les autres peuvent penser de nous ;
  • de perdre notre place ;
  • de ne plus être utiles ;

La VRAIE RAISON, c’est que nous craignons de perdre du pouvoir

Les gens s’entêtent à ne pas déléguer parce qu’ils désirent garder le contrôle. Ils craignent que leurs tâches soient dévaluées en étant distribuées à d’autres. Idem dans leur vie personnelle. Nous avons tous besoin de nous faire aimer et d’être reconnus par nos pairs. Dans cette quête, nous nous assurons toujours de tout contrôler. Par contre, cette mainmise nous apporte souvent le contraire de que nous voulons récolter. Quand tout va bien, c’est l’fun ! C’est valorisant. On se sent importants. Mais quand ça va mal…

La délégation, ça se prépare. C’est un travail de tous les jours. Ce n’est pas quand nous sommes débordés et stressés, quand nous perdons le contrôle, qu’il est temps d’apprendre à déléguer.

Quand vous habituez les gens à tout garder pour vous, ils ne sont pas prêts à prendre la relève au pied levé. Si une situation fâcheuse éclate, ils ne sauront pas quoi faire pour vous aider et ne seront imputables de rien. Ils ne se montreront pas à la hauteur non plus, parce qu’ils auront peur de vous déplaire, surtout si vous êtes une bête de travail et qu’ils vous idéalisent.

Et vous, en ayant le sentiment de ne rien pouvoir déléguer, vous nourrirez de la frustration. À la fin, vous vous direz : « Plus jamais je ne vais déléguer, car de toute manière, ça ne fonctionne pas ! » Vous resterez coincé dans cette situation ad vitam aeternam

La délégation, un mode de vie !

On doit intégrer la délégation petit à petit, afin d’installer tranquillement un réflexe.

Arrêtez de vouloir accaparer tous les honneurs, surtout si vous dirigez une équipe. La reconnaissance, pour un leader, c’est que vos employés connaissent du succès. Si vous gardez tout le gâteau pour vous, c’est que vous n’êtes pas celui que vous prétendez être ! Désolé ! Un vrai leader fait grandir les autres. Un vrai leader délègue. Si vous vous empêtrez dans la microgestion, vous n’êtes pas un vrai leader.

Par quoi commencer ?

L’erreur que nous commettons tous est de saisir notre pile de dossiers et de nous demander : « Bon, bon, bon… Qu’est-ce que je pourrais bien déléguer aujourd’hui et à qui ? » De cette façon, la plupart du temps, nous ne déléguons rien. Je suis certain que vous avez déjà tenté cette méthode et qu’elle a échoué.

Essayez plutôt l’inverse. Activez votre mode « DÉLÉGATION » tout de suite en arrivant au travail. Tout ce qui déboulera sur votre bureau ensuite pourra facilement être délégué et le lâcher-prise s’installera de façon durable en vous.

Selon le dictionnaire, la définition du verbe « déléguer » est : « transmettre, confier une mission en transmettant son pouvoir ». Inspirant, non ?

Voici donc quelques pistes afin que votre transmission s’avère positive et que vous ne basculiez pas de nouveau dans le piège du contrôle absolu.

  • Portez un regard sur votre charge de travail. Dressez une liste, en étant objectif et doux envers vous.
  • Déterminez vos forces et vos faiblesses, ce que vous aimez faire ou pas, afin que votre contribution soit utile ET valorisante pour vous.
  • Identifiez les forces et les faiblesses, les compétences et les intérêts des gens qui vous entourent.
  • Déléguez — expliquez — lâchez prise — faites confiance !
  • Faites clairement part de vos attentes, visions et stratégies à votre équipe, vos collègues, votre conjoint, vos enfants, etc.

Ne vous attendez pas à ce que ce soit parfait dès le début. C’est normal : vous avez habitué les autres à respecter votre chasse gardée pendant plusieurs années. Il est prouvé que cela prend 21 jours pour changer et créer une nouvelle habitude. Ne vous découragez pas !

Se valoriser autrement

Je vous entends déjà me dire : « Hugo, c’est facile à faire, mais je vais me sentir inutile. »

Non, pas du tout. Je vous le jure.

Vous serez LÀ où vous devez ÊTRE. Vous concentrerez votre énergie là où vous serez le plus efficace. Vous vous sentirez utile, heureux et détendu.

Un bon leader sait décider et déléguer, afin de se recentrer sur ses principales missions, et ainsi :

  • faire grandir les gens autour de lui en les responsabilisant ;
  • s’occuper de la gestion et non des opérations ;
  • véhiculer les valeurs de l’entreprise à l’intérieur et à l’extérieur de celle-ci ;
  • être un ambassadeur pour l’organisation ;
  • voir et saisir les occasions ;
  • coacher et inspirer ses employés.

Désirez-vous être un meilleur LEADER ?

Maintenant, GO ! Ne soyez plus le problème, devenez la solution !

En résumé :

  • Entraînez-vous à déléguer quand vos affaires vont bien.
  • Activez votre mode « DÉLÉGATION » et faites-en un état d’esprit.
  • Soyez le leader de votre propre vie afin d’être bien et heureux !

S’il vous reste du temps à la fin de la journée, parce que vous avez su déléguer avec brio, pourquoi ne pas l’utiliser pour trouver de nouvelles idées pour l’entreprise, rencontrer vos employés, passer de bons moments avec vos proches ?

Pour aller plus loin…

Il y a plusieurs mois, j’ai rédigé un blogue intéressant sur « la théorie des singes », liée à la délégation. J’y explique ce qui se passe en entreprise lorsque des patates chaudes apparaissent. Comme dans une partie de ballon musical, les employés se lancent les dossiers, afin de ne pas en garder la responsabilité. Selon moi, c’est la plus importante cause de perte de performance dans les organisations. Je vous conseille de le lire.

Voici le lien : https://www.hugodube.ca/2019/08/12/la-theorie-des-singes-au-travail/

De plus, pour rester dans le même sujet, j’ai aussi consacré un article à des trucs pour gagner du temps : https://www.hugodube.ca/2019/08/20/mes-cinq-trucs-pour-gagner-du-temps/

Alors, qu’est-ce que vous attendez pour déléguer ? Ma permission ? Je vous la donne !

Et si vous avez besoin d’être guidé dans votre démarche, contactez-moi ! Je vous aiderai avec plaisir.

 

Hugo Dubé

Coach – Service de guide

Hugodube.ca